SOTIPAPIER : Une très bonne année en perspective, après la morosité de 2020 et le poids de la crise sanitaire

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale1Nbre d'actions26105500
Dernier cours4.290PER (sur 1 année) / marchén.dx/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)n.d
Bidn.dDer. dividende0,150
Askn.dDate Distribution16/06/2015
Cap. Boursière111 992 595Var. sur 1 an4.290->4.290
MM(20)-MM(50)4,290-4,290Rdt ajusté depuis le 31/12/2020nc
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

Les actionnaires de SOTIPAPIER ont pris part à l'AGO organisée le 8 juin, au siège de l'IACE, sous la présidence de Hela Hriz, qui représente Value Consulting, en l'absence du président du conseil, Nabil Triki et en présence du 72% du capital.

Après un exercice 2019 exceptionnel, la crise industrielle qui a fait suite à la COVID-19, a drastiquement freiné les performances du principal fabricant de papier d'emballage en Tunisie. La crise sanitaire a coûté plus du tiers du chiffre d'affaires et une contraction de plus de 50% sur la valeur ajoutée. Les arrêts de la production sont allés jusqu'à 119 jours, couplés à un net repli du prix moyen, un climat très détérioré commercialement qui a engendré une diminution de 20 MD de dinars sur chacun des segments, Kraft et PPO. 

SOTIPAPIER a réalisé un EBITDA de 13 MD, en forte baisse, mais un niveau qui n'est pas catastrophique selon le DG Philippe Lacoste. La société a réussi à maîtriser ses charges d'exploitation, dont les coûts de l'énergie qui s'est stabilisé en 2020, et des coûts d'achat de matière en baisse de 30%.

La bonne nouvelle pour SOTIPAPIER a d'ailleurs été l'approvisionnement, interrompu tout au long de l'année. SOTIPAPIER a également bénéficié de l'indemnisation sur les inondations de 2018. La société a pu obtenir la somme plafond prévue en Tunisie, soit 500 mille dinars.

En revanche, la société a subi un coup dur avec les créanciers accumulés sur les sacheries, suite à l'arrêt des contrats avec les cimentiers pour des raisons politiques, conséquence de l'affaire de conflit d'intérêts. Les sacheries représentent 55% du chiffre d'affaires. SOTIAPAPIER a du provisionner en intégralité ces créances pour 3,7 MD.

Le résultat net s'est arrêté à 1,5 MD contre 20,9 MD en 2019. A noter que l'activité a largement repris au dernier trimestre, laissant entrevoir un redémarrage sur le plan commercial.

La tendance s'est d'ailleurs confirmée depuis le début de 2021. La société s'achemine vers un retour aux niveaux de prix de 2019, avec une nette reprise de la demande et des volumes de ventes importants. Le premier semestre dépassera les prévisions selon M. Lacoste.

Le secteur du papier d'emballage est devant une décennie qui s'annonce exceptionnelle a insisté le DG, et SOTIPAPIER entend profiter pleinement des nouveaux leviers qui évoluent très rapidement, notamment le e-commerce et la substitution du plastique.

Entre 2021 et 2025, SOTIPAPIER entend investir 10 MD en moyenne annuelle. Le DG a aussi évoqué l'objectif d'assurer 100% des approvisionnements en papier récupéré en Tunisie pour profiter des différentiels de marges importants.

Par ailleurs, la transformation de l'activité industrielle sur le site Belli permettra à SOTIPAPIER de mettre sur le marché de nouveaux produits. Selon P. Lacoste, un retour aux niveaux de rentabilité d'avant crise déprendra de l'évolution de la situation sanitaire.

 

Société : 

Tags :

© Copyright Tustex