Classement Times Higher Education : L’université de Carthage se positionne parmi les 1000 meilleures universités dans le monde

Le Times Higher Education THE a publié ce mercredi 21 avril 2021 le classement des établissements de l’enseignement supérieur les plus performants. L’université de Carthage se positionne cette année parmi les 1000 meilleures universités dans le monde marquant ainsi une bonne avancée dans le classement. Ce résultat est dû à des efforts fournis ces dernières années par le staff administratif très motivé et expérimenté pour améliorer la visibilité de l’université à l’échelle internationale et à la densité des travaux de recherche des enseignants chercheurs rattachés à l’université. En effet, sur les 7 domaines du classement, l’université de Carthage avec ses 35 établissements couvre 6 domaines du fait qu’elle ne renferme pas d’établissements spécialisés dans la médecine et la santé. Les performances réalisées cette année sont visibles au niveau de 4 domaines de recherche où l’Université de Carthage est placée au premier rang à l’échelle nationale. Il s’agit de l’ingénierie, de l’informatique, des sciences de la vie et de la physique. 

- L’université de Carthage est classée première à l’échelle nationale dans le domaine Engineering et classée à l’échelle internationale dans le palier (601-800) en 2021
- L’université de Carthage est classée première à l’échelle nationale dans le domaine Computer Sciences et classée à l’échelle internationale dans le palier (601-800) en 2021
- L’université de Carthage est classée première à l’échelle nationale dans le domaine Life Sciences et classée à l’échelle internationale dans le palier (601-800) en 2021
- L’université de Carthage est classée première à l’échelle nationale dans le domaine Physical Sciences et classée à l’échelle internationale dans le palier (801-1000) en 2021

Pour le domaine 5, sciences économiques et de gestion, l’université se positionne au deuxième rang à l’échelle nationale marquant ainsi une bonne position grâce à ses trois établissements dans la spécialité. Le classement dans les sciences sociales n’est pas précisé cette année, ce qui nécessiterait un effort supplémentaire en la matière afin de couvrir tous les domaines du classement.

A cette occasion la présidente de l’université de Carthage Pr Nadia Mzoughi a précisé que « l’amélioration de la visibilité de l’université de Carthage, la plus grande université Tunisienne, est un axe sur lequel nous sommes engagés puisqu’il s’agit d’une occasion pour valoriser la richesse de la recherche scientifique et la dynamique des laboratoires et centres de recherche qui sont au sein de notre université. Nous sommes fiers de voir les performances individuelles des chercheurs se mettre en valeur dans un classement collectif aussi prestigieux. Elle précise que le classement n’est pas une fin en soi mais un moyen pour se positionner à l’échelle internationale »

Ce genre de classement académique nécessite une forte coordination avec les organismes internationaux. Il classe des institutions universitaires selon un nombre restreint d’indicateurs quantitatifs pour établir une hiérarchie. Derrière ces classements en apparence simples se cachent souvent des calculs sophistiqués pour permettre de tenir compte avec objectivité d’une réalité complexe et diversifiée. A l’échelle internationale, il existe deux types de classements, un basé sur la réputation (fondé par exemple sur les taux de satisfaction des employeurs de diplômés ou celle des étudiants) et un basé sur les classements de performance (où l’on compte les résultats scientifiques obtenus par les universités : nombre de publications et leur impact, doctorats, brevets). L’université de Carthage a choisi de travailler sur le deuxième type de classement ce qui lui a permis de figurer dans le palmarès des meilleures universités au monde en 2021.

 

 

© Copyright Tustex

Les articles associés