AMEN BANK : La banque, bien armée pour limiter l'impact de la crise sanitaire selon Karim Ben Yedder (Compte rendu de l'AGO)

Date: 15/01/2019Unité monétaire: TND
Valeur nominale5Nbre d'actions24 444 000
Dernier cours26.500PER (sur 1 année) / marché7,17x/10,76x
Var. der. clôture %0BPA (sur 1 année)3.698
Bidn.dDer. dividende1,000
Askn.dDate Distribution15/06/2015
Cap. Boursière647 766 000Var. sur 1 an26.500->26.500
MM(20)-MM(50)26,500-26,500Rdt ajusté depuis le 31/12/2019nc
Echg. quot. moyen (sur une année)0Advance/Decline (sur une année)0 hausses / 0 baisses

Les actionnaires d’Amen Bank se sont réunis en AGO, le 30 juin 2020, au siège de la Banque, une plateforme a également été mise en place pour permettre aux actionnaires désirant prendre part à la réunion à distance de suivre les débats. L’Assemblée était présidée par Rached Fourati, président du conseil de surveillance de la banque, en présence des membres du directoire, et a été suivie d’une AGE consacrée à la mise à jour des statuts.  Rappelons qu’en 2019, Amen Bank a réalisé un bénéfice de 145,2 MD, contre 120 MD en 2018 soit une augmentation de 21%. AMEN BANK a ainsi dégagé un ratio de « Résultat/PNB » de 35,9% en 2019 et une rentabilité des fonds propres et des actifs respectivement de 16,7 % et 1,6% en 2019.

La banque a poursuivi sa politique qui privilégie le renforcement de ses fonds propres et de consolidation de ses assises. Le niveau de capitaux propres d’AMEN BANK a atteint 1.014,5 millions de dinars contre 905,2 MD en 2018 en augmentation de 12,1%. L’ensemble des ratios prudentiels et règlementaires d’AMEN BANK sont conformes aux normes en vigueur et particulièrement ses ratios de capital et Tier1, établis à 15,0% et 11,4% contre des seuils règlementaires de 10% et 7%.

A fin 2019, le PNB a progressé de 8% à 405 MD, avec une évolution de la marge sur intérêts et revenus assimilés de 14,6%, une augmentation de la marge sur commissions de 9,8% d’une part, et la croissance maitrisée des charges opératoires à 8,1%, d’autre part, ont permis de dégager un coefficient d’exploitation de 39,3%, sensiblement au même niveau que celui enregistré en 2018.

 Les dépôts de la clientèle se sont établis à fin décembre 2019 à 5 560 MD, atteint notamment par l’évolution des dépôts d’épargne de 6,1% et des dépôts à termes de 2%. Cette évolution couplée à la maitrise des engagements a permis d’améliorer sensiblement le profil du risque de liquidité et le recours au refinancement. C’est ainsi que le ratio de liquidité d’AMEN BANK s’est fixé à 152,6%, bien au-delà des 100% règlementaire.

L’encours des crédits à la clientèle a diminué de 3,4% permettant à la banque, bien avant les délais prévus par la BCT, d’inscrire le ratio « Crédits/Dépôts » largement sous le plafond des 120% en s’établissant à 118,5%.

Au-delà de ses performances opérationnelles, la banque a été désignée en tant que «Meilleure Banque Digitale en Tunisie» par Global Banking et Finance Review, et également en tant que Meilleure Banque d’Afrique du Nord, pour la «Transformation Digitale» et le «Parcours Client AMEN First Bank», par le cabinet International Trusted Advisors.

Les dirigeants d’Amen Bank ont par ailleurs évoqué la crise sanitaire et ses implications sur l’activité de la banque, et l’ensemble des mesures  prises pour affronter la nouvelle donne, comme le report des échéances des crédits de mars jusqu’en septembre, et la mise en place de la plateforme Near, avec une cellule d'écoute pour les demandes de  report, crédits de soutien, et le financent du besoin d'exploitation liés aux incidences du COVID-19, a souligné Mehrez Riahi, Membre du Directoire.

Ahmed El Karm, Président du Directoire, est revenu quant à lui sur la question de la retenue à la source libératoire, exprimant son étonnement devant cette mesure et sa crainte qu’elle ne provoque une fuite de l’épargne financière vers le marché parallèle et autres. El Karm a ajouté qu’un emprunt obligataire sera prochainement émis, pour réduire l’impact sur les ressources sous forme de dépôts de la banque.  Mehrez Riahi a noté qu’aucun impact n’a été observé sur les dépôts auprès d’Amen Bank à l’heure actuelle.

En réponse à l’intervention d’un actionnaire, Néji Ghandri, Membre du Directoire, a indiqué que le système de notation interne n’a pas la vocation et ne permet pas d’identifier les clients les plus risqués en lien avec la pandémie, étant basé principalement sur les éléments récurrents et non sur des données exogènes comme la crise sanitaire. La banque dispose toutefois d’autres moyens, enrichis par la plateforme Near, pour suivre les clients potentiellement risqués et établir sa watch list.

Pour sa part, Karim Ben Yedder, Directeur Général, et également membre du Directoire, a indiqué que la crise actuelle aura inévitablement  un impact sur les réalisations de la banque en 2020. Amen Bank ne réitérera pas ses performances des exercices précédents, a indiqué le DG, elle s’est toutefois dotée d’une capacité de résilience qui l’aidera à limiter les incidences du ralentissement de l’activité économique.   

Tenant compte des recommandations de la BCT, l’AGO a décidé de suspendre la distribution des dividendes et d’en affecter le montant prévu en report à nouveau. Les actionnaires ont activement contesté la légitimité d’une telle mesure, compte tenu des résultats de la banque, ce à quoi Ahmed El Karm a répondu qu’Amen Bank a essayé de faire pression pour que la BCT revoit sa décision, d’où le report de l’AG, a-t-il ajouté. La banque avait d’ailleurs l’intention de distribuer un dividende supérieur à celui distribué au titre de 2018, a ajouté le président du directoire, la BCT a néanmoins le droit de prendre des mesures sur la base de son appréciation de la situation. De son coté, Mehrez Riahi a rappelé qu’il s’agit d’une suspension et non d’une annulation, rien n’empêche que la BCT revoit sa recommandation dans les mois à venir, a-t-il ajouté. Le dossier est encore ouvert et la banque continuera à faire pression dans ce sens, a fait savoir Riahi.

 

 

 

 

Société : 
© Copyright Tustex